Is Germany Abandoning the Future Air Combat System?

Le Times a récemment évoqué la possibilité que l'Allemagne renonce au Système de combat aérien du futur (SCAF) en faveur du Global Air Combat Programme (GCAP). Cette affirmation a été rapidement démentie par le ministère allemand de la Défense, qui a confirmé son soutien au projet SCAF, mené conjointement avec la et l'Espagne.

Le Système de combat aérien du futur (SCAF)

Le SCAF représente un projet ambitieux qui comprend un avion de combat de nouvelle génération (NGF), des et des dispositifs connectés intégrés dans un “cloud de combat”. Ces éléments constitutifs sont des sous-ensembles de divers types de drones, appelés “effecteurs connectés”, qui accompagneront le NGF et conduiront diverses missions.

Le point de vue du général Ingo Gerhartz

Le commandant de la Luftwaffe, le général Ingo Gerhartz, s'est exprimé en faveur d'une accélération de certaines parties du SCAF. Il a souligné la nécessité d'avancer plus rapidement sur le développement des effecteurs connectés. Son approche vise un développement anticipé de ces drones de combat.

Read  Beware! Germany's Defense System Upgrade Challenges: What You Should Know

Le drone de combat “loyal wingman”

D'une part, le général Gerhartz souhaite accélérer le développement d'un drone de combat, aussi appelé “loyal wingman”. Il fait référence au démonstrateur nEUROn, produit par Dassault Aviation en collaboration avec plusieurs pays européens.

D'autre part, en France, la Loi de programmation militaire (LPM) 2024-30 prévoit le développement d'un F5 soutenu par un drone de combat. De plus, le budget de 2024 alloue 61,8 millions d'euros à la création de ce drone.

Le général Gerhartz est déterminé à voir le drone de combat se matérialiser rapidement. Pour cela, il recherche des partenaires pour initier le développement du “loyal wingman” plus tôt.

Project LOUT

5/5 - (29 votes)

Leave a Comment

Partages