Unthinkable! Underdog Philippine Air Force Stuns US in Military Exercise

Un rapport de forces inattendu marque l'exercice militaire “Cope Thunder” aux Philippines, révélant les capacités impressionnantes de l'aviation locale face à la puissance aérienne états-unienne.

L'exercice “Cope Thunder”, parrainé par les États-Unis depuis 1976, a connu des lieux d'implantation variés, entre les Philippines et l'Alaska, où il fut renommé “Green Flag” après l'éruption du Mont Pinatubo en 1991. Pour la première fois depuis le début des années 1990, cet exercice a fait son grand retour sur le sol philippin en juillet dernier.

Des forces militaires aux relations tendues

Le retour de cet entraînement militaire intervient dans un contexte de réparation des relations militaires entre les Philippines et les États-Unis, qui avaient connu une période de tension durant la présidence de Rodrigo Duterte (2016-2022).

Read  Is the UK in Danger? F-35A/B Jets Called for 'Atlantic Trident 23' Drill

Démonstration de force aérienne américaine

L' a fait appel à des avions d'attaque A-10 Warthog et des chasseurs de supériorité aérienne F-22A Raptor, mis en service en 2005, pour cet exercice. Reconnu comme l'un des meilleurs avions de combat du monde, le F-22A Raptor est capable d'éliminer une cible en vol au-delà de la portée visuelle sans se faire repérer. La présence de ces appareils lors de Cope Thunder 23 a montré aux Philippines le sérieux avec lequel les États-Unis prennent leur défense.

Une force aérienne philippine sous-équipée

A l'inverse de l'armada américaine, les forces aériennes philippines ne comptent qu'une douzaine de F/A-50 Golden Eagle, des chasseurs légers.

Surprise au cours de l’exercice

Malgré cet écart de force apparent, un incident a marqué l'exercice : un F-22A Raptor s'est retrouvé en difficulté face à un F/A-50 philippin lors d'un combat aérien simulé. On parle d'”exploit historique”, l'avion principal des forces aériennes philippines ayant réussi à engager et vaincre un avion de combat de cinquième génération lors de cette simulation. Ce n'est pas la première fois que le F-22A Raptor essuie un revers lors d'un exercice, le même scénario s'étant produit face à des français en 2009.

Read  The Hidden Truth Behind US Air Force's New Strategy

Le F-22A Raptor, conçu pour des engagements de type BVR, ne devrait normalement pas se retrouver dans une situation de dogfight avec un adversaire. Cette épreuve a mis en lumière les limites de cette pièce maîtresse de l'US Air Force, et renforcé l'assurance des forces philippines.

4.8/5 - (35 votes)

Leave a Comment

Partages